La Bibliothèque met en œuvre une stratégie visant à réduire ses coûts

Publié le jeudi 30 juillet 2015

Compte tenu des contraintes budgétaires exercées sur son budget de collection cette année, la Bibliothèque devra mettre en œuvre une stratégie de réduction de coûts afin de maintenir sa capacité à acquérir et à rendre accessibles à la communauté universitaire des ressources savantes, tout en préservant l’équilibre budgétaire.

Problèmes majeurs

  • La forte chute du dollar canadien l’an dernier s’est traduite par une perte importante du pouvoir d’achat. Environ 55 % du budget de collection de la Bibliothèque est consacré à l’acquisition de matériel en provenance des États-Unis (en dollars américains).
  • Cette année, nous attendons un taux d’inflation de 6 à 8 % sur les revues; nous nous attendons à ce que l’inflation sur les bases de données de recherche soit de l’ordre de 3 à 5 %. L’effet continu de l’inflation a un impact marqué sur notre pouvoir d’achat.
  • Pour l’année 2015-2016, le budget de collection de la Bibliothèque ne recevra aucune augmentation en fonction du coût de la vie. Depuis 1997-1998, nous avons reçu une indexation annuelle de 5 % (avec deux exceptions : en 2007-2008 et 2010-2011, nous avions reçu une indexation de 10 %, et en 2014-2015 nous avions reçu 3 %), nous permettant de maintenir notre collection et d’investir dans de nouvelles ressources savantes.
  • Cette année, l’Université a procuré un certain allègement financier à la Bibliothèque en lui versant une somme de 500 000 $ (financement ponctuel).

Afin de pouvoir gérer notre budget de collection de manière efficace et financièrement responsable, nous avons déterminé qu’il faudra couper cette année 1 062 947 $ de notre budget en périodiques et en bases de données.

L’approbation récente de l’Administration centrale d’un financement ponctuel de 500 000 $ nous permettra de réduire notre cible à 562 947 $. Cependant, la Bibliothèque pourrait être amenée à effectuer des compressions supplémentaires au cours de l’exercice financier 2016-2017.

Dans ce contexte, nous concluons que nous perdrons au moins 1 391 855 $ en pouvoir d’achat de notre budget d’achat de livres au taux de change courant, et nous perdrons davantage si la valeur du dollar canadien continue de baisser.

Principes

  • Maintenir les ressources essentielles et stratégiques en matière de recherche, d’enseignement et d’érudition afin de réduire l’impact des annulations dans la mesure du possible;
  • Réduire le dédoublement de contenu entre formats et entre ressources;
  • Conserver l’accès au contenu électronique appartenant à la Bibliothèque et pour lequel nous avons des droits d’accès perpétuel;
  • Acheter du matériel en format électronique (par rapport au format imprimé) dans la mesure du possible. Il pourrait y avoir des exceptions lorsque le format imprimé répond mieux aux besoins disciplinaires ou autres besoins;
  • Accorder plus d’importance au contenu en texte intégral, accessible par l’intermédiaire d’une gamme d’outils de découverte qui maximisent la visibilité et l’utilisation de notre collection.

Critères

Nous appliquons les critères suivants pour évaluer les ressources de notre collection et pour prendre des décisions qui nuiront le moins possible au travail des professeurs et des étudiants.

  • Demande et utilisation faibles;
  • Ressource non nécessaire pour appuyer le programme;
  • Coût élevé ou injustifié y compris des augmentations record dépassant de loin le taux d’inflation;
  • Dédoublement entre une version imprimée et une version disponible en ligne;
  • Insuffisance de chercheurs de l’Université d’Ottawa citant la ressource;
  • Manque d’accès permanent au contenu;
  • Modalités de la licence problématiques;
  • Dédoublement du contenu d’une base de données avec une autre ressource;
  • De meilleures sources alternatives sont disponibles pour le contenu;
  • Embargos sur les bases de données (par ex. : indisponibilité du contenu actuel pendant un certain temps);
  • Préférence pour le texte intégral plutôt que pour les sources d’indexation et d’analyse, conformément aux pratiques disciplinaires;
  • Problèmes d’accessibilité au moyen du catalogue ou de l’interface de recherche.

Fonds des nouveaux professeurs

Depuis les dix dernières années, la Bibliothèque attribue aux nouveaux professeurs sur la voie de la permanence un financement ponctuel de 2000 $ afin de leur permettre d’acheter du matériel de la Bibliothèque pour leur première année d’emploi. Même si, dorénavant, ce fonds ne sera plus distinct, la Bibliothèque continuera à appuyer les nouveaux professeurs sur la voie de la permanence par l’entremise du fonds de monographies. Les bibliothécaires travailleront également de concert avec ces professeurs afin de les aider à acheter le matériel nécessaire pour soutenir leurs besoins en recherche et en enseignement. Les bibliothécaires communiqueront avec les nouveaux professeurs pour discuter de la façon dont la Bibliothèque peut leur venir en aide ainsi que d’autres domaines potentiels de collaboration.

Stratégie d’investissement liée au libre accès

Depuis 2010, la Bibliothèque gère le Fonds d’auteur en appui à la publication en libre accès de l’Université - fonds ayant pour but d’appuyer les chercheurs dans leurs activités de publication en libre accès. De 2010 à 2014, l’utilisation du fonds a connu une croissance régulière – plus de 500 articles provenant de 350 auteurs ont été subventionnés grâce au financement de l’Administration centrale (financement de base de 90 000 $) et d’un important soutien financier supplémentaire provenant du budget de collection de la Bibliothèque. En automne 2014, le nombre de demandes était sans précédent, et en octobre 2014, le budget du Fonds était entièrement engagé. En conséquence, nous avons dû suspendre le Fonds d’auteur.

L’annonce récente de la politique des trois organismes sur le libre accès aux publications ainsi que la nouvelle année financière nous a fourni l’occasion de réorienter et de renouveler ― de manière responsable et durable ― notre engagement envers le libre accès. Ainsi, nous avons décidé de mettre fin au Fonds d’auteur et de redéployer le financement de base de 90 000 $ vers une participation stratégique à des initiatives liées au libre accès qui, en retour, appuieront nos chercheurs dans la diffusion de leurs résultats de recherche dans des revues de qualité. De plus amples renseignements suivront sous peu.   

Un dernier mot

Nous vous remercions de votre compréhension et surtout de votre collaboration tout au long de cet exercice. La liste des ressources suspendues sera bientôt affichée sur le site Web de la Bibliothèque.


 

Quelques faits saillants au sujet de la collection de la Bibliothèque de l’Université d'Ottawa

Grâce à la profondeur et à l'étendue de notre collection, la Bibliothèque de l’Université d’Ottawa se positionne parmi les meilleures bibliothèques de recherche du Canada; se classant 5e du groupe de l'Association des bibliothèques de recherche du Canada (ABRC).

La Bibliothèque se classe 43e parmi les 115 bibliothèques énumérées sur l’indice relatif à l’investissement des bibliothèques (Library Investment Index) de l’Association of Research Libraries.

La Bibliothèque offre un accès en ligne à :

  • Plus de 1,1 million de livres électroniques;
  • 104 000 revues électroniques;
  • Environ 900 bases de données de recherche et en texte intégral.

La collection imprimée de la Bibliothèque comprend :

  • Plus de 2,3 millions de livres imprimés;
  • 419 000 cartes géographiques;
  • 270 000 documents audiovisuels.
Haut de page