Politique de développement de la collection

Vue d'ensemble

La collection a pour but de créer un fondement dynamique pour faire avancer les activités savantes à l’Université d’Ottawa, liées à la recherche, à l’enseignement et à l’apprentissage. Reconnaissant que ces activités ont lieu dans une diversité d'emplacements et d'environnements, tant virtuels que réels, nous devons fournir les ressources de notre collection là où résident les besoins. Nous développons une collection équilibrée, actuelle et diversifiée dans les formats appropriés. Dans la mesure du possible, nous visons une collection bilingue (français et anglais). Les activités d'enrichissement de la collection sont gérées par le bibliothécaire adjoint (collections) et les responsables des collections dans chacune des bibliothèques. Les documents sont choisis par les bibliothécaires spécialisés avec la collaboration des représentants du corps professoral et de la bibliothèque au sein des départements. En outre, il est entendu que les ressources, tous types confondus, disponibles en accès libre et répondant à nos critères intellectuels, valent autant que les ressources autorisées ou achetées pour appuyer la mission de l'Université en matière d'enseignement et de recherche et aux travaux d'érudition en général. Ces documents à libre accès renforcent les stratégies et les méthodes existantes.

Les bibliothécaires fondent leurs décisions sur leur connaissance approfondie des besoins de la communauté universitaire et sur la collaboration et le dialogue avec les professeurs, les chercheurs et les étudiants. Les bibliothécaires développent des sujets d'expertise et consultent divers outils de sélection, dont les suivants : listes faisant autorité en la matière, systèmes de fournisseurs et d'éditeurs, catalogues, comptes rendus, listes de citations et outils d'analyse de collection.

La Bibliothèque est profondément engagée dans la voie du libre accès. Notre dépôt institutionnel Recherche uO accueille thèses, articles, documents de travail, rapports techniques, communications de colloques, ensembles de données en formats numériques, etc. Les professeurs, les étudiants et autres chercheurs sont encouragés à y soumettre leurs travaux pour en assurer la sécurité, la visibilité et l'impact. Pour donner suite à cette initiative, les bibliothécaires spécialisés évaluent régulièrement les ressources disponibles en accès libre et se fondent sur leurs connaissances et leur expertise pour prendre des décisions en matière de sélection. Ces ressources sont accessibles et exploitables par l'entremise de divers moyens, y compris le site Web de la Bibliothèque, le catalogue, et l’enseignement de la recherche documentaire.

La transition de la Bibliothèque vers l'acquisition des revues en format électronique est une réussite. De plus, la Bibliothèque achète un nombre croissant de livres électroniques en appui aux besoins de la communauté universitaire. Elle acquiert également un grand nombre d'autres ressources documentaires : rapports de recherche, bulletins, documents spéciaux, notes de cours, outils professionnels basés sur des données probantes, actes de colloques, vidéos et films, publications gouvernementales, cartes et images, ainsi que données numériques et géospatiales.

La Bibliothèque participe à de nombreuses ententes consortiales pour l'achat de documentation savante en format numérique. Elle est membre du Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR), du Conseil des bibliothèques universitaires de l'Ontario (CBUO), de la Conférence des recteurs et principaux des universités du Québec (CREPUQ), du Consortium of Academic Health Libraries in Ontario (COAHL), du Center for Research Libraries (CRL) et de l'Association of Research Libraries (ARL).

La bibliothèque virtuelle

La bibliothèque virtuelle acquiert une importance croissante, et on s'attend à ce que les documents numériques deviennent de plus en plus utiles aux étudiants et aux chercheurs d'aujourd'hui. Ces éléments comprennent les suivants : l'incorporation aux technologies d'enseignement, aux outils en ligne et aux environnements d'apprentissage virtuels; l'accès sans fil; la liaison avec d'autres ressources documentaires; l'amélioration du partage des ressources; la convivialité; et l'accès à des ressources uniques non disponibles en format imprimé. La bibliothèque virtuelle offre des ressources disponibles en accès libre ainsi que des ressources autorisées et achetées. Les avantages mentionnés ci-dessus s'appliquent aussi bien à ces ressources. Voici certaines de nos priorités ou stratégies clés liées à l'acquisition de contenu numérique :

  • Afin d'en avoir l'accès permanent, nous faisons autant que possible l'achat de ressources numériques au lieu d'en faire la location;
  • Dans la mesure du possible, nous acquérons les ressources numériques directement de l'éditeur, et non d'un vendeur ou agrégateur, afin d'assurer au maximum la sécurité et la stabilité du contenu offert à nos usagers;
  • Pour les revues, nous privilégions le format numérique plutôt que le format imprimé, à moins de raisons valables, puisque nos usagers s'attendent à obtenir l'accès en ligne autant que possible;
  • Afin de gérer efficacement notre budget d'acquisitions, nous évitons tout dédoublement de format;
  • Nous acquérons des ressources numériques qui répondent aux besoins du corps professoral et de la population étudiante dans un milieu de plus en plus interdisciplinaire, les nouvelles connaissances étant souvent créées à la confluence des disciplines traditionnelles;
  • Nous faisons l'acquisition de ressources numériques appropriées aux axes prioritaires de développement de l'Université, afin de concourir à la réalisation des objectifs de l'Université et d'appuyer les chercheurs de ces domaines;
  • Selon les besoins, nous cherchons à numériser les collections d'imprimés de la Bibliothèque pour élargir l'accès aux documents de recherche et accroître le potentiel du libre accès en matière d'enseignement et d'apprentissage. C'est ainsi que la Bibliothèque a numérisé sa collection liée au patrimoine culturel francophone (ouvrages tombés dans le domaine public). On peut la consulter au http://archive.org/details/universityofottawa/.

Aperçu du fonds documentaire de la Bibliothèque

Archives et livres rares

Les Archives et collections spéciales contiennent des livres uniques et des documents d'archives qui doivent être conservés à l'écart de la collection générale en raison de leur âge, leur format, leur contenu ou leur valeur historique. La protection de ces documents étant prioritaire, leur utilisation est étroitement surveillée. Les documents comprennent des livres rares du Canada et d'ailleurs ainsi que des fonds spéciaux tels que les Archives slovaques, les Archives canadiennes du mouvement des femmes, la collection des manuscrits français et celle de l'histoire de la traduction.

Livres

La Bibliothèque met laccent sur les publications courantes et fait des acquisitions de partout dans le monde, mais surtout du Canada, des États-Unis, du Royaume-Uni et de la France. En plus des éditeurs commerciaux, la Bibliothèque choisit des titres parmi ceux des presses universitaires, des sociétés savantes et des éditeurs professionnels spécialisés. Selon les besoins de chaque discipline, elle acquiert également des monographies, rapports de recherche, bulletins, documents spéciaux, notes de cours et actes de colloques.

La collection de monographies est principalement en format imprimé, mais la collection de livres numériques s'accroît rapidement. Dans certains domaines, le format numérique est privilégié tandis que pour d'autres, les deux formats se côtoient.

La Bibliothèque conclut des ententes avec des éditeurs pour l'achat global de collections de livres numériques, si possible et rentable, en se basant sur une évaluation des besoins et des avantages. Elle fait l'achat de documents courants que ses usagers ont demandés par prêt entre bibliothèques, pourvu que ces documents répondent aux paramètres de développement de la collection de la Bibliothèque.

Données

La Bibliothèque de l'Université d'Ottawa acquiert des données de recherche numériques d'une diversité de sources pour les besoins de la recherche, l'apprentissage et l'enseignement, et les diffuse sous format d'archives interrogeables. Nous recueillons et préparons des données et des métadonnées consultables en français et en anglais aux fins de sondages, ainsi que des données administratives de Statistique Canada et autres organisations, y compris des organismes commerciaux et internationaux. Pour la préservation des données, nous travaillons étroitement avec nos partenaires, comme le Portail du chercheur du Conseil des bibliothèques universitaires de l'Ontario et le service Odesi. Nous visons ainsi à assurer la visibilité, l'accessibilité et l'intelligibilité de nos collections de données pour qu'elles servent à une variété de fins, à la fois scolaires et institutionnelles, y compris la visualisation, l'analyse et la planification.

En tant que membre de l'Initiative de démocratisation des données ainsi que du Consortium interuniversitaire pour la recherche politique et sociale, la Bibliothèque fait la collecte de macrodonnées chronologiques et de microdonnées transversales dans toute une gamme de domaines économiques, socioculturels, financiers, scientifiques et autres. Nous participons à une entente de collaboration avec le Centre local de données de recherche COO et ses établissements partenaires afin de donner aux chercheurs de la région de la capitale nationale l'accès à des données longitudinales détaillées.

Images numériques

À la demande des membres du corps professoral ou sur décision du chef de la Médiathèque, la Bibliothèque fait l'achat d'abonnements à des banques de données d'images en ligne ainsi que de collections d'images sélectionnées. Les formats obsolètes comme les diapositives sont transférés graduellement en formats numériques. La gestion des images numériques se fait grâce à un système de gestion de contenu.

SIG (Système d'information géographique)

La Bibliothèque recueille des données géospatiales sous formes matricielles et vectorielles de toutes les régions du monde, mais surtout du Canada, particulièrement l'Ontario et le Québec. D'autres régions d'intérêt sont les provinces canadiennes, la Chine, les États-Unis, l'Afrique francophone et l'Amérique du Sud.

Documents gouvernementaux

Les documents gouvernementaux comprennent des imprimés, des microformes et des documents en ligne. La collection met l'accent sur les publications canadiennes du gouvernement fédéral et des gouvernements provinciaux, et les publications d'organismes intergouvernementaux à l'international et de l'Union européenne. La Bibliothèque a le statut de dépôt universel pour les publications des Nations Unies et de la Banque mondiale, auxquelles s'ajoutent des documents sélectionnés de l'étranger.

Revues

La Bibliothèque, qui privilégie les revues en ligne aux imprimés, annule les abonnements aux imprimés dès que le format en ligne est offert. Toutefois, nous tenons compte des demandes particulières de la part de membres du corps professoral pour la conservation des imprimés. Le format imprimé est retenu s'il comprend des images, des éléments graphiques ou autres formes de contenu non textuel qui ne sont pas reproductibles clairement ou exactement en ligne ou en cas de période de restriction (« barrière mobile ») du contenu en ligne. La Bibliothèque fait l'achat d'archives de revues au besoin afin de compléter le champ de connaissances.

Cartes

La Bibliothèque tient une collection complète de cartes topographiques du Canada, historiques et actuelles, ainsi que d'atlas généraux et historiques, de cartes géologiques et thématiques, de cartes murales, de globes, de photographies aériennes, en format papier ou numérique, de microformes, de cartographie numérique et d'ouvrages de référence cartographiques.

Musique

À la demande de membres du corps professoral, ou sur décision du ou de la bibliothécaire spécialisé, la Bibliothèque fait l'achat de partitions, de CD et de DVD, de documents orchestraux et choraux ainsi que des abonnements à des bases de données en ligne qui comprennent des index pour des partitions, des banques de données de partitions et des banques de données audio et vidéo en transit.

Journaux

La Bibliothèque acquiert sous forme d'imprimés les principaux journaux régionaux ainsi que certains autres journaux importants. Nous avons fait l'achat de microfilms dans le passé, mais nous n'enrichissons plus cette collection sauf de rares exceptions. Privilégiant le numérique, nous achetons des abonnements aux bases de données de nombreux journaux.

Ouvrages de référence

Au lieu des sources imprimées, nous préférons les documents de référence en ligne, dans la mesure du possible, ainsi que les éditions intégrales des résumés et des bases de données d'indexation. Nous choisissons d'acquérir des imprimés seulement si le format en ligne n'est pas offert. Nous faisons cependant l'acquisition des ouvrages de base en format imprimé : dictionnaires, bibliographies, index, répertoires, encyclopédies et guides.

Manuels

En règle générale, la Bibliothèque n'acquiert pas de manuels. Toutefois, nous en faisons l'achat au besoin, pour la collection de la réserve.

Thèses

Les thèses de l'Université d'Ottawa sont accessibles en ligne par l'entremise de notre dépôt institutionnel : Recherche uO. Les exemplaires imprimés (disponibles jusqu'en 2011) sont entreposés à l'extérieur du campus. Une base de données commerciale donne accès à des thèses de partout au monde, parfois en format intégral. D'autres thèses sont acquises par l'entremise du prêt entre bibliothèques.

Vidéos

La Bibliothèque conserve des vidéos en appui à la recherche, l'enseignement et l'apprentissage à l'Université. Nous faisons l'achat d'abonnements à des bases de données de vidéos et aux droits de diffusion en ligne, ainsi que de DVD à la demande de professeurs ou sur décision du chef de la Médiathèque, avec l'aide du ou de la bibliothécaire spécialisé concerné. Nous achetons les titres dans leur langue d'origine avec sous-titres en anglais, en français ou dans les deux langues. Puisque certains sujets sont représentés davantage en format vidéo, la collection ne reflète pas tous les domaines également. Elle comprend aussi des vidéos qui répondent aux intérêts extrascolaires et aux besoins de sensibilisation, comme des films primés ou salués par la critique. Les formats obsolètes, dont les VHS, sont progressivement retirés.

Politiques clés sur les collections

Plans d'envois d'office

La Bibliothèque établit des plans d'envois d'offices pour les ouvrages du Canada, des États-Unis, du Royaume-Uni et de la France dans la plupart des domaines. Les fournisseurs sont chargés d'envoyer automatiquement les nouveaux titres correspondant aux critères (sujets, formats, etc.) indiqués par la Bibliothèque. Tout ouvrage reçu par erreur est renvoyé au négociant pour obtenir un crédit. Le fournisseur fournit également des fiches d'information sur les nouveaux titres qui ne répondent pas aux critères d'approbation habituels, mais qui pourraient être importants. Les bibliothécaires spécialisés choisissent parmi ces fiches pour faire leurs commandes, en se fondant sur leurs connaissances et leur expérience.

Reliure

La politique de la Bibliothèque vise à acquérir des livres et des revues non reliés dans la mesure du possible. La réparation et la reliure des ouvrages endommagés se font sur recommandation des bibliothécaires spécialisés. Dans le cas de tout document trop endommagé pour être relié, on envisage son remplacement.

Exclusions

La Bibliothèque n'acquiert aucun ouvrage de littérature jeunesse ni de romans populaires, de guides pratiques ou autres ouvrages populaires, à moins qu'ils fassent l'objet d'études ou de recherches. Notons que le Centre de ressources de la Faculté d'éducation se spécialise en documents et outils pédagogiques ainsi qu'en littérature jeunesse.

Dons

La Bibliothèque accueille tout don en nature qui vient appuyer l'enseignement et la recherche à l'Université. Toutefois, nous devons choisir avec soin les documents que nous acceptons. Tous les dons de publications doivent se conformer à la politique sur les dons de documents et être en bon état. La Bibliothèque se réserve le droit d'accepter ou de refuser les dons en nature, et de disposer des documents non acceptés de manière appropriée. Elle invite toute personne désirant faire un don à communiquer avec la ou le bibliothécaire concerné avant d'apporter les documents sur place.

Langue

Les langues principales de la collection sont l'anglais et le français. La Bibliothèque acquiert des documents en d'autres langues en cas de demande pour de l'appui à l'enseignement et à la recherche, surtout dans les domaines de la langue et de la littérature espagnole, allemande, italienne, russe et arabe. Nous ne faisons pas l'acquisition de documents dans des langues qui ne sont pas enseignées à l'Université.

Nombre d'exemplaires

En règle générale, la Bibliothèque n'achète qu'un exemplaire de chaque titre, les seuls exemplaires multiples étant les ouvrages très utilisés et ceux mis à la réserve.

Livres épuisés

Les livres épuisés sont achetés usagés comme exemplaires de remplacement, s'ils sont disponibles et en bon état, et selon le budget de la Bibliothèque.

Exemplaires de remplacement

Les exemplaires de remplacement sont acquis sur recommandation du ou de la bibliothécaire spécialisé, selon leur utilisation passée et leur pertinence pour la recherche et l'enseignement actuels. En fonction de la disponibilité et des préférences disciplinaires, il est possible d'acheter des exemplaires électroniques au lieu des imprimés. Ce sont les éditions les plus récentes qui sont normalement acquises comme exemplaires de remplacement.

Publications à compte d'auteur

La Bibliothèque n'acquiert aucun document publié à compte d'auteur.

Traductions

La Bibliothèque collectionne des traductions de l'anglais au français et du français vers l'anglais, conformément aux exigences de certains programmes d'études dans les sciences humaines et sociales (littérature anglaise, littérature française, etc.). Elle acquiert des traductions d'ouvrages en langues anciennes (latin, grec, ancien français, etc.) selon les besoins des programmes de philosophie et d'études anciennes.

Élagage et entreposage

L'élagage et l'entreposage des documents se fondent sur leur pertinence pour l'enseignement et la recherche ainsi que sur des critères comme : l'usage, le dédoublement, le format, l'accès électronique, l'actualité (ex. : éditions antérieures) et l'état physique. Ces articles sont conservés à l'entrepôt externe, mais peuvent être récupérés dans les 24 heures à la suite d'une demande en ligne. Les doubles seront élagués, à moins de raisons valables pour la conservation de plus d'un exemplaire.

Pour en savoir plus sur la politique de développement, veuillez communiquer avec le bibliothécaire associé (collections).

Haut de page