Changements importants à la Bibliothèque cet automne
Comme la plupart des espaces de la Bibliothèque sont fermés, certains services ou ressources décrits sur cette page ne sont pas disponibles actuellement. Pour plus de détails sur la façon dont la Bibliothèque peut vous aider ce trimestre, veuillez consulter notre page des mises à jour des services et n'hésitez pas à nous envoyer un courriel, à clavarder avec nous ou à contacter le ou la bibliothécaire ou spécialiste de votre discipline.
Information

Fonds familles Dawson-Harrington (Série 4: Anna Dawson Harrington)

Genre de document: 
Document textuel
Reference : 
MUA MG1022 (Série 4)
Métiers en STIM: 
Géologie
Description: 

Les documents d'Anna Dawson Harrington consistent principalement en de la correspondance entrante, notamment : 1,5 cm de lettres de J. W. Dawson, 1868-1896 ; 3 cm de Margaret Mercer Dawson, 1870-1902 ; 10 cm de George Mercer Dawson, 1865-1901 ; 7 pièces de William Bell Dawson, 1868-1876 ; 5 pièces de Rankine Dawson, 1871-1899 ; 15 pièces d'Eva Dawson Atkin, 1880-1896 ; 13 cm de son mari B. J. Harrington, 1876-1906 ; 2 cm de ses enfants, 1892-1913 ; 1 cm de lettres de félicitations au moment de son mariage, 1875-1876 ; 13 lettres d'amis et d'associés, 1867-1911 ; 4 cm de lettres de sympathie à la mort de son mari, 1907 ; 2 cm de lettres concernant des souscriptions pour son portrait, un journal de jeune fille, 1866-1871 et quelques notes pour des biographies de J. W. Dawson et George Mercer Dawson. Les années précédentes contiennent une correspondance importante de son frère George pendant ses études à Londres et ses premiers voyages avec la Commission des frontières internationales puis la Commission géologique du Canada. Une importante correspondance familiale avec ses enfants pendant leur jeunesse et son mari Bernard porte sur des questions domestiques, telles que le ménage, la nouvelle maison, la santé et les activités des enfants, avec de fréquentes mentions passagères sur les finances. 

Biographie / Histoire administrative: 

"Anna Lois Dawson, née en 1851 alors que son père était surintendant des écoles en Nouvelle-Écosse, est la fille aînée de John William Dawson, directeur de l'université McGill de 1855 à 1893. Elle a été scolarisée en 1861-1862 à l'Établissement pour l'éducation des jeunes filles de Montréal où elle a appris le dessin auprès de Mrs. and Miss Tate et en 1863, à l'École des dames de Mrs. Simpson ; le dessin et la peinture étaient des centres d'intérêt considérés comme appropriés pour les jeunes filles à l'époque et elle y excellait, obtenant le premier prix à l'examen de la mi-été en 1867. Elle poursuivit ses cours d'art en 1873 avec un M. Bird dans une école d'art de Toronto. Elle accompagna sa mère et son père lors de son premier et unique congé sabbatique en 1884, lorsqu'ils se rendirent en Italie, en Égypte et en Terre Sainte. En 1876, elle épouse Bernard James Harrington (1848-1907), professeur de chimie à McGill et ancien élève de son père. Anna a eu neuf enfants : Eric, Edith, William, Bernard, Ruth, Clare, Constance, Conrad et Lois. Deux d'entre eux sont morts jeunes : Eric à 17 ans et Edith à 11 ans, et elle a consacré une grande partie de son temps et de son énergie à s'occuper d'Eric, qui était malade. Sa plus jeune fille, Lois Winslow-Spragge, est devenue la première enseignante d'art à l'école de filles de Miss Edgar et Miss Cramp. Pendant que son mari restait en ville l'été, Anna allait avec les enfants à Little Metis où ils avaient un chalet à côté de la maison des Dawson, Birkenshaw. Pendant ces étés, elle a fait de nombreux croquis et aquarelles, en donnant à chacun une date et un titre. Nombre de ses paysages, peints de 1869 à 1914, se trouvent aujourd'hui au musée McCord. 

Le reste de l'année, la famille vit à Walbrae Place, à côté du campus de McGill, dans une maison construite pour eux par son père, jusqu'en 1893, date à laquelle celui-ci achète la maison de l'Université 293 (aujourd'hui 3641) et achète également la maison voisine pour les Harrington. Les deux familles étaient très proches et après la mort de Sir William en 1899, un passage a été construit entre les deux maisons pour une meilleure communication. Elle y a vécu jusqu'à sa mort en 1917. 

Elle aida son père dans sa correspondance, surtout dans ses dernières années, et illustra plusieurs de ses livres de géologie. Après sa mort, en 1900, elle a noté cinq pages de notes de souvenirs de son père (parmi les papiers d'Anna Dawson Harrington dans les archives de l'Université McGill, MG 1022, conteneur 64) dans l'espoir d'animer le manuscrit de son autobiographie plutôt impersonnelle. Cependant, son jeune frère Rankine était déterminé à le publier tel quel et il parut l'année suivante sous le titre "Cinquante ans de travail au Canada : scientifique et éducatif", avec sa rédaction, ce qui provoqua une querelle familiale entre Rankine et Anna, qui était soutenue par son frère aîné George. Cette querelle est bien documentée dans la correspondance de la famille conservée dans le Fonds de la famille Dawson aux archives de l'Université McGill"

Date(s): 
1851-1917
Étendue: 
40 cm de documents textuels
Province: 
QC
Organisation: 
Université McGill
Contact: 
refdesk.archives@mcgill.ca
Haut de page