Changements importants à la Bibliothèque cet automne
Comme la plupart des espaces de la Bibliothèque sont fermés, certains services ou ressources décrits sur cette page ne sont pas disponibles actuellement. Pour plus de détails sur la façon dont la Bibliothèque peut vous aider ce trimestre, veuillez consulter notre page des mises à jour des services et n'hésitez pas à nous envoyer un courriel, à clavarder avec nous ou à contacter le ou la bibliothécaire ou spécialiste de votre discipline.
Information

Fonds Elizabeth Smith-Shortt

Genre de document: 
Supports multiples
Reference : 
WA 10
Métiers en STIM: 
Médecine
Description: 
Ce fonds documente une histoire sociale et familiale de près d'un siècle. Elle s'articule principalement autour de trois femmes : Elizabeth Smith Shortt, et ses filles, Muriel Clarke et Lorraine Shortt. Le fonds contient de la correspondance familiale, 1880-1970, de la correspondance générale 1876-1970, des manuscrits, des journaux intimes, des dactylographies, des dépliants, des coupures de presse et des photographies. La correspondance comprend les lettres d'amour de Cecil B. et du sénateur E.D. Smith, les lettres de la famille Smith et Shortt, Adam et Elizabeth Shortt, mais surtout de la correspondance pendant et après la période de guerre entre Elizabeth, ses filles Muriel et Lorraine, jusqu'à la mort d’Elizabeth en 1949. Par l'entremise de l'Université Queen's, les lettres retracent le parcours d’Elizabeth Smith, son rôle dans la formation de la faculté de médecine de l'Université Queen's pour les femmes, ses préoccupations à l'égard des conseils locaux et nationaux des femmes et une variété de clubs, commissions et organismes. Les correspondants sont Augusta Stowe-Gullen, Jennie K. Trout, Eliza Fitzgerald, Lady Ishbel Aberdeen. Sont également présents 15 journaux manuscrits conservés par E. Smith Shortt couvrant la période 1872-1932 (tapuscrits disponibles pour les 8 premiers journaux). Les journaux intimes datés de 1892 à 1911 sont des mémoires des voyages européens de Shortts. 23 agendas ou livres de jour tenus par Lorraine Shortt de 1912 à 1943 sont également présents. Le fonds contient également une cinquantaine d'allocutions manuscrites, de rapports et de discours prononcés par Elizabeth Shortt, ainsi que des discours de Lorraine Shortt. Environ 100 à 150 brochures et dépliants sur une variété de sujets documentent les intérêts et les activités d'Elizabeth, en particulier la période de guerre et la restauration, le Conseil national des femmes, la Commission de l'allocation maternelle, etc. On y trouve également des coupures de presse de 1800-1960, des coupures de journaux et de magazines originaux et photocopiés, ainsi que des articles classés sous une cinquantaine de rubriques traitant des familles Shortt et Smith, et d'une multitude de groupes organisés qui se sont formés au début du siècle. Les documents divers comprennent des carnets de notes des sujets d'Elizabeth Shortt à la faculté de médecine de l'Université Queen's, des certificats, des dossiers de placements, des dossiers bancaires, des médailles de guerre, des livres d'autographes et un album de coupures appartenant à sa famille. Des albums de photographies et une centaine de photographies en vrac de membres de la famille et d'amis complètent ce fonds.
Biographie / Histoire administrative: 
Elizabeth Smith (1859-1949) est née le 18 janvier 1859 à Mountain Hall, Vinemount. Elle a été éduquée par une gouvernante à la maison, à l'école Winona et au Hamilton Collegiate Institute. Elle a étudié à l'Université Queen's de Kingston et a obtenu son diplôme en médecine au Royal Medical College en 1884 (l'une des trois premières femmes médecins au Canada). Elle a également obtenu un diplôme de l'Ordre des médecins et chirurgiens de l'Ontario. Pendant deux ans, la Dre Elizabeth Smith a pratiqué à Hamilton. Elle a épousé Adam Shortt le 3 décembre 1886. Ils ont déménagé à Kingston où Elizabeth a enseigné à Queen's sur la jurisprudence médicale et la science sanitaire. Elle a travaillé pour le premier Y.W.C.A. au Canada et en a été la présidente ; elle a été commanditaire du Kingston Musical Club et l'a présidé pendant sept ans. En septembre 1908, elle et son mari, Adam Shortt, déménagent à Ottawa où elle devient très active au sein du Conseil local, provincial et national de la condition féminine. En relation avec ces organisations, elle a écrit des brochures sur les aspects sociaux de la tuberculose, le logement, l'inspection des marchés, les semaines de nettoyage, le contrôle des mouches, la pasteurisation du lait, les soins aux déficients mentaux, la protection de l'enfance et les allocations allouées aux mères. En 1911, elle a été la première responsable du Comité de santé publique et d'hygiène mentale du Conseil national des femmes. Elle a également été présidente du Comité sur l'immigration du Conseil et a joué un rôle déterminant dans l'organisation d'un foyer pour femmes immigrantes à Ottawa. Elle a été en grande partie responsable de la convocation d'un comité chargé de demander au gouvernement provincial d'établir des allocations aux mères en Ontario, et lorsque cela a été fait en 1920, elle a été nommée vice-présidente de la Commission provinciale des allocations aux mères et a exercé cette fonction pendant sept ans. Elle est décédée à Ottawa le 14 janvier 1949.
Date(s): 
1829-1979
Étendue: 
8,2 m de documents textuels, 214 photographies : n&b ; 27 x 21 cm
Province: 
ON
Organisation: 
Université de Waterloo
Contact: 
library.scaref@uwaterloo.ca
Haut de page