Bien que nos édifices soient fermés, nous sommes toujours là pour vous appuyer en ligne: apprenez comment nous pouvons vous aider.
Mise à jour : nouvelles informations disponibles sur les services de numérisation sur demande, collecte en bordure de rue et les services de la Bibliothèque sur le campus cet automne (2020-07-28)
Information

Guide d’information sur le projet d’élagage

Il est important que chaque membre de notre communauté ait une bonne compréhension du projet. Vous trouverez ci-dessous une liste de questions et de réponses sur le projet qui ont jusqu’à présent été soulevées. Le guide actuel vise à clarifier les objectifs et le processus dans un contexte élargi afin de mieux comprendre l’initiative.

 

Q : Quelles sont les conséquences de ce projet sur la stratégie de la Bibliothèque en ce qui a trait à sa collection de livres imprimés ?

R : Nous continuerons d’acheter, au besoin, de nouveaux livres imprimés, et poursuivrons l’enrichissement et la préservation de la collection de recherche. Cependant, gérer une vaste collection de vieux livres imprimés, y compris une partie importante qui ne circule jamais ou très rarement, pose des défis d’ordre opérationnel (en matière d’espace en rayon pour les nouveaux livres). En outre, il est devenu pratique courante pour les bibliothèques universitaires en Amérique du Nord de se tourner vers des réseaux de partage de collections pour préserver des livres imprimés et les rendre accessibles aux chercheurs actuels et futurs. Les bibliothèques ne sont plus évaluées en fonction de la taille de leurs collections locales, mais plutôt sur l’ensemble des ressources savantes disponibles et accessibles sur demande, qu’elles soient imprimées ou numériques. Si bien que l’on parle parfois d’une stratégie « juste à temps » par rapport à une stratégie « au cas où ». Au cours des dernières années, nous explorons et avons mis en œuvre quelques occasions limitées favorisant la philosophie « juste à temps ». Or, cela dépend des modèles d’octroi de licences disponibles auprès d’éditeurs et de fournisseurs particuliers, et des besoins de la communauté savante selon les disciplines. Pour des raisons stratégiques et pratiques, nous avons donc adopté une approche hybride quant à la gestion des collections. Comme mentionné dans notre deuxième mise à jour à la communauté, « l’objectif de ce projet est de faire en sorte que les membres de la communauté puissent obtenir facilement et en temps opportun les livres dont ils ont besoin, tout en tenant compte des besoins actuels et futurs en matière de recherche et d’enseignement ». Par conséquent, aucun ouvrage ne sera retiré de la collection si moins de quatre exemplaires se trouvent parmi l’ensemble des bibliothèques universitaires ontariennes, afin d’assurer la disponibilité de tous les livres dans notre système provincial de partage de ressources, par l’entremise du service de prêts entre bibliothèques (et disponible dans un délai de quelques jours après avoir effectué une demande).

 

Q : Ce projet est-il lié à des décisions budgétaires ?

R : Non, le projet n’a aucune incitation budgétaire. Nous cherchons simplement à gérer notre collection de la manière la plus efficace possible — et dans les limites de nos contraintes spatiales et opérationnelles — tout en appuyant la mission de l’Université en ce qui a trait à la recherche et à l’enseignement.

 

Q : La Bibliothèque a-t-elle un objectif pour ce qui est du nombre de livres à supprimer ?

R : Non, il n’y a pas de cible précise.

 

Q : Les livres des bibliothèques (Morisset, Brian-Dickson et Roger-Guindon) seront-ils supprimés ?

R : Non. Notre porterons notre attention aux livres situés dans notre installation hors campus, où sont entreposés des livres rarement utilisés. Comme mentionné précédemment, nous sollicitons les commentaires des membres du corps professoral afin de conserver les livres ayant encore une grande importance à diverses fins pédagogiques.

 

Q : Un programme informatique prendra-t-il toutes les décisions sur ce qu’il faut écarter de la collection ?

R : Non. Nous faisons appel à un service du nom de Sustainable Collection Services qui nous fournit des données clés, telles que les dates de publication des livres, la taille de la collection et la classification des livres par sujet. Ces renseignements peuvent s’avérer particulièrement utiles à des fins d’analyse. Nous avons des critères généraux, tels que décrits sur le site Web du projet, mais il importe de savoir que ces critères seront modifiés et appliqués par des bibliothécaires ayant une très bonne compréhension de la collection et des besoins particuliers des départements et des programmes.

 

Q : Les membres du corps professoral pourront-ils voir les listes de titres avant que les décisions ne soient prises ?

R : Oui. Les bibliothécaires prépareront soigneusement les listes dans leurs disciplines assignées et les partageront comme demandé.

 

Q : Pourquoi les livres écartés seront-ils offerts à l’organisme Better World Books ?

R : Il s’agit d’une entreprise sociale qui ramasse les livres gratuitement, vend les ouvrages inutiles des bibliothèques et finance des projets d’alphabétisation dans de nombreux pays du monde. À ce jour, l’organisme a fait don de plus de 21 millions de livres à des programmes partenaires à travers le monde et a détourné plus de 250 millions de documents imprimés de sites d’enfouissement. Nous considérons cette approche comme étant la meilleure pour nos livres inutiles — une solution socialement responsable et écologique en réponse à un défi concret au sein de la Bibliothèque.

 

Q : Les membres du corps professoral auront-ils l’occasion d’aller chercher certains livres écartés avant qu’ils ne soient recueillis par Better World Books ?

R : Cette option est difficile sur le plan logistique. Nous n’avons simplement pas les moyens d’y parvenir. Cependant, s’il y a un livre précis dans la collection qui vous tient à cœur, communiquez avec votre bibliothécaire et fournissez-lui les détails de l’ouvrage. Nous ferons tout notre possible pour acquiescer à votre demande.

 

Le 7 juin 2018

Haut de page