Passer au contenu principal
Archives et collections spéciales, Bibliothèque d'Ottawa

Contre la Violence faite aux Femmes

Violence

Macaron, Collection du mouvement des femmes, 10-001-S4-I648, Archives et collections spéciales, Bibliothèque de l'Université d'Ottawa. 

Le concept de violences envers les femmes englobe l'ensemble des comportements violents, individuels ou collectifs, dirigés contre les femmes. Les Nations Unies définissent le concept « violence faite aux femmes » comme « tous actes de violence dirigés contre le sexe féminin, et causant ou pouvant causer aux femmes un préjudice ou des souffrances physiques, sexuelles ou psychologiques, y compris la menace de tels actes, la contrainte ou la privation arbitraire de liberté, que ce soit dans la vie publique ou dans la vie privée » (Déclaration sur l'élimination de la violence à l'égard des femmes, 1993). Les dénonciations des violences faites aux femmes, telles que le viol, la pornographie et la violence conjugale sont au cœur du mouvement social de la seconde vague du mouvement féministe.

Plusieurs nouvelles stratégies et moyens d’actions font leur apparition dans les années 70. Des groupes de conscientisation et des coalitions pour faire changer les lois s’organisent. Les premiers centres de crise contre le viol, sur une base militante de l’auto-assistance dans un premier temps, voient le jour. Voués en grande partie à l’accueil des victimes, ces services de première ligne offrent des lignes téléphoniques d’urgence, puis des services de counseling. Ils diffusent des informations juridiques et proposent un accompagnement sociomédical et sociojuridique. Les actions publiques de type manifestations, vigils, sit-ins, sont également une autre stratégie privilégiée par le mouvement féministe pour faire connaitre les dénonciations des violences faites aux femmes (Coderre, 2017) .

Afficher la ligne de temps dans une nouvelle fenêtre.

Pour aller plus loin, des ressources en libre acccès:

Cècile CODERRE, Sara-Maude Ivelyne CODERRE, "La marche internationale La rue, la nuit, femmes sans peur : ses origines et sa dynamique symbolique", Erudit, RefletsVolume 23Numéro 2, Automne 2017, p. 141–180. 

Anne-Charlotte MILLEPIED, "Le Pouvoir des mots et des corps. L'autodéfense féministe, lieu de production de scripts sexuels alternatifs", Itinéraires, 2017-2, 2018. 

Mouvement contre le viol et l'inceste, Les origines, Site web consulté le 18 septembre 2019.

Claudette VANDAL, L'Intervention féministe dans les centres d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) du Québec, CDEACF, Mai 1997.

Irene ZEILLINGER, "Une brève histoire de l'autodéfense pour femme", Grarance, Mai 2018.


Au-delà du 6 décembre
, Film de Catherine Fol, 1991, 28 min. Mourrir à tue-tête, Film d'Anne Claire Poirier, 1979, 1h35.

Le Commerce du sexe, Film d'Eve Lamont, 2015, 1h16. 

Pour l’Avenir de Nos Filles, Film de Maryanne Junta et Helena Lewis, 2017, 5 min.

Pour ne plus avoir peur, Film d'Aerlyn Weissman, 1993, 25 min.

Le Chapeau, Film de Michèle Cournoyer, 1999, 6 min. 

Contre la Violence faite aux Femmes