Accueil > À propos du projet

À propos du projet

L’aperçu du projet

La Bibliothèque de l’Université d’Ottawa recherche activement le contenu provenant de femmes sur leurs expériences à propos et pendant la pandémie COVID-19, car nous reconnaissons l’importance des histoires sexospécifiques pour la compréhension et la recherche futures sur l’impact de cette période sans précédent dans la mémoire récente. Les femmes de tout le Canada auront la possibilité de télécharger leur contenu sur une plateforme où il sera saisi, préservé et mis à la disposition des chercheurs dans le cadre des collections des Archives des femmes au sein de l’unité des Archives et collections spéciales de la Bibliothèque.

Visiter la collection COVID-19 : elle, ses histoires

Au fur et à mesure que nous archiverons numériquement vos contributions, elles seront mises en ligne sur la base de données des Archives et collections spéciales. Explorer la collection.

La démarche

Traditionnellement, les archives attendent passivement que les donateurs leur proposent des dossiers à donner. Cependant, dans ce cas, nous nous adresserons activement à la communauté pour obtenir des contributions, en permettant aux donateurs de rapidement télécharger leur contenu directement via une plateforme spécialement conçue à cet effet. Cette approche est actuellement mise en œuvre par les GLAM (acronyme de Galeries, Libraries, Archives and Museums) au Canada et aux États-Unis (en anglais seulement), qui comprennent l’ampleur de la pandémie et l’importance de saisir la réaction immédiate des gens. Notre équipe a conçu la plateforme en utilisant la plateforme de publication web de libre accès appelé Omeka. Avec l’aide de nos partisans et de la communauté des usagers, nous approcherons notre communauté cible de femmes à travers le pays, provenant de milieux et d’expériences divers. Une fois le contenu téléchargé sur la plateforme, il sera examiné, décrit, traité pour des fins de préservation, et mis à la disposition à long terme des personnes intéressées par le sujet. Le contenu fera partie des collections des Archives des femmes de la bibliothèque et sera accessible sur le site web de la bibliothèque et sur la base de données des collections d’archives.

L’équipe

Des membres de l’EOIN (Érudition ouverte et initiatives numériques) et de l’ACS (Arts et collections spéciales) se sont réunis dans le cadre de ce projet spécial, apportant diverses expertises.

Yoo Young Lee est la bibliothécaire de l’érudition ouverte et initiatives numériques, et chef de ce projet. Après avoir lu les preuves anecdotiques que COVID-19 a un plus grand impact sur les femmes, elle a eu l’idée d’essayer de rassembler les histoires et les expériences des femmes dans la communauté. L’expertise technique de Yoo Young et sa passion pour les informations et les ressources ouvertes et accessibles sont la force motrice de ce projet.

Roxanne Lafleur est la spécialiste de soutien en sciences humaines numériques, est l’experte Omeka interne de la bibliothèque et a joué un rôle fondamental dans la mise en place de la plateforme. Roxanne, en tant qu’artiste, fournit son sens aigu du design, contribuant à l’esthétique de la plateforme de fine pointe.

Satya Miller est l’archiviste numérique aux Archives et collections spéciales et travaille avec le matériel numérique original des Archives des femmes. Satya apporte ses connaissances en matière de préservation numérique et se réjouit de contribuer à rendre ces histoires et ces voix de femmes accessibles.

Marina Bokovay est la chef des Archives et collections spéciales. Lorsque Yoo Young lui a présenté l’idée du projet, elle était très enthousiaste, car elle comprend l’importance de capturer la voix (et la capter) des femmes. Responsable des Archives des femmes, elle savait que ce projet s’inscrivait parfaitement dans cette collection et soutenait l’objectif stratégique de la bibliothèque d’élargir, de préserver et de promouvoir des collections spéciales uniques. Marina, et son équipe aux Archives, apportent également leur expertise dans le domaine de la préservation numérique et veilleront à ce que le contenu fourni par les contributeurs soit bien entreposé et disponible de manière permanente.

Lecture recommandée

COVID-19: Les jeunes et les femmes plus fragiles. (1 juin 2020). Conseiller. https://www.conseiller.ca/nouvelles/economie/covid-19-les-jeunes-et-les-femmes-plus-fragiles/

Desrosiers, É. (22 juillet 2020). Le sexe du risque économique. Le Devoir. https://www.ledevoir.com/economie/582857/coronavirus-le-sexe-du-risque-economique

L’R des centres de femmes du Québec. (23 mars 2020). Il aura fallu une pandémie pour comprendre la valeur de notre travail. https://rcentres.qc.ca/2020/03/23/il-aura-fallu-une-pandemie-pour-comprendre-la-valeur-de-notre-travail/

Organisation des Nations unies. (n.d.). Inégalités de genre et COVID-19: Les réponses des entités de l’ONU. https://www.un.org/fr/%C3%A9quipe-de-communication-de-la-riposte-de-l%E2%80%99onu-au-covid-19/in%C3%A9galit%C3%A9s-de-genre-et-covid-19-les

Oxfam-Québec. (18 juin 2020). La pandémie affecte surtout les femmes dans le monde. https://oxfam.qc.ca/covid19-augmentation-detresse-psychologique-femmes/

Quesnel-Vallée, A., & Bilodeau, J. (3 juin 2020). Covid-19: Un impact plus grand chez les femmes. The Conversation. http://theconversation.com/covid-19-un-impact-plus-grand-chez-les-femmes-138287

D'autres références in English.